[Essai] Toyota Yaris 3 D4D 90ch MM-T

[Essai] Toyota Yaris 3 D4D 90ch MM-T
par
polo974

Après un premier semestre entaché par les catastrophes, la marque japonaise revient sur les devant de la scène et nous propose sa troisième génération de Yaris. La petite nippone a assurément prit du volume mais elle est devenue aussi plus cossue et mieux née que ses devancières. Toyota reprend les atouts des précédentes versions et en gomme les imperfections afin de nous offrir une citadine la plus aboutie possible.

Une Toyota “made in France”

“ Toyota made in France ”, c'est le slogan de la campagne publicitaire de Toyota pour cette nouvelle Yaris. En effet, la petite citadine est la plus française des nippones puisque depuis 2001 celle-ci est produite en France, près de Valencienne, pour le marché européen.
Toyota met l'accent sur l'argument “made in France” pour définir les qualités de sa nouvelle venue et ils ont bien raison. 
Même si la ligne général reste reconnaissable, la nouvelle Yaris change du tout au tout.
Les rondeurs des précédentes générations font placent à des lignes tendues proférant à la citadine une allure résolument dynamique. La large calandre surmontée du logo Toyota est soulignée par un liseret chromé et s'échoue de chaque côté sur des optiques de phares aux lignes acérées qui s'étalent largement sur les ailes. Le bouclier avant reste dans la même lignée avec une énorme prise d'air centrale entourée par des optiques anti-brouillard nichées de chaque côté du spoiler.
L'arrière suit plus timidement la tendance en restant un peu plus classique. La découpe du hayon reprend le style de sa grande soeur la Auris et seule la barre de coffre chromée rajoute une petite touche de classe sur cette poupe conventionnelle.
Image
Image
Un intérieur entièrement remanié
Le grand chamboulement ne se fait pas seulement à l'extérieur mais aussi à l'intérieur.
Exit le compteur central, Toyota décide de renouer avec le classicisme et recentre l'instrumentation sur le conducteur. Les gros compteurs prennent donc placent derrière le volant 3 branches gainé de cuir. Celui-ci accueille aussi les commandes de l'autoradio placées sur des inserts de couleur alu du plus bel effet.
La planche de bord est traversée par un bandeau de plastique moussé de couleur clair éclairant l'habitacle un peu terne. Le reste des plastiques n'est malheureusement pas de même facture. Les parties supérieure et inférieure de la planche de bord sont affublées d'un plastique noir, dur et au toucher pas très agréable. Petite déception car vu la finition plutôt réussie du volant et du bandeau central nous aurions espéré que Toyota réserve le même traitement pour le reste de la planche de bord. La console centrale accueille les commandes de climatisation automatique mais surtout un superbe autoradio multimédia au doux nom de “Touch & Go”. Malheureusement à La Réunion nous ne bénéficierons pas de la partie “Go” puisque la navigation ne fonctionne pas sur notre île mais la partie “Touch” aura de quoi nous combler. En effet, la station multimédia est une réussite grâce à une interface tactile agréable et intuitive, la possibilité d'y associée une clé usb pour la lecture audio mais aussi le bluetooth pour connecter votre téléphone. Cerise sur le gâteau, lors du passage de la marche arrière l'écran nous affiche l'image issue de la caméra de recul. What else ?
La Yaris 3ème génération a gagné 10 cm en longueur et c'est le coffre qui en bénéficie. Son volume se voit augmenter de 14 litres pour atteindre les 286 litres mais surtout sa longueur augmente de 25% ce qui permet d'y loger confortablement deux sacs de golf.
Image
Image
Image
Pas de révolution pour les motorisations
Côté motorisation pas de révolution puisque nous retrouvons, pour les blocs essences, le 1,0L 3 cylindres de 68 ch ainsi que le 4 cylindres 1,3L de 99 ch et côté diesel nous avons le D4D 1,4L de 90 ch. Il faudra attendre l'arrivée de la version HSD courant 2012 pour respirer un air neuf du côté de la motorisation de la Yaris.
Côté transmission, là il y a du neuf. Nous voyons l'apparition d'une boite MultiDrive S à variation continue (CVT) bénéficiant d'un mode manuel séquentiel à 7 rapports sur la motorisation 1,3L 99 ch. Nul doute que cette nouvelle boite nous emmène tout doucement vers la motorisation HSD prévue prochainement. Le D4D n'est pas en reste puisque l'on peut y associé une boite MM-T à 6 rapports. Bien sur les transmissions classiques sont aussi au rendez-vous sur toutes les motorisations.
Image
La Yaris des villes
Passons aux choses sérieuses et attaquons l'essai routier. 
Notre modèle d'essai est motorisé par le 1,4L D4D de 90 ch équipé de la transmission MM-T dans sa finition Platinium. En prenant place derrière le volant de la Yaris on se sent rapidement à l'aise malgré l'assise un peu rigide.
Une pression sur la pédale de frein, une autre sur le bouton de démarrage et le petit diesel se fait entendre. D'ailleurs le petit 1,4L diesel est assez pêchu et offre des accélérations plutôt impressionnantes pour une motorisation de cette catégorie. Seul ombre au tableau : la transmission MM-T. En effet, la boite MultiMode à 6 rapports qui équipe notre modèle d'essai est beaucoup trop lente dans ses passages de rapports ce qui engendre des accoups très désagréable à l'accélération. Pourtant sur le papier cette boite à tout pour elle avec 3 modes de fonctionnement : Eco, Eco-Sport et séquentiel avec palettes au volant.
Le mode Eco est variable et s'adapte à la conduite avec un passage de rapport à 2000 tr/min si l'on a le pied léger sur la pédale de droite et pousse jusqu'à 3500 tr/min si la pression se fait plus insistante. Le mode Eco-Sport est un peu plus radicale avec un passage des vitesses à 4500 tr/min et enfin le mode séquentiel est le plus ludique avec un passage de vitesses manuel via les palettes au volant. Malgré ce petit bémol, la Yaris 3 D4D reste une voiture agréable à conduire.En ville, la Yaris se sent comme chez elle et se faufile facilement dans la circulation grâce à la pêche de son petit moteur diesel et même si elle est classifiée au rang des citadines la petite nippone se trouve aussi à l'aise sur voie rapide. Les 90 ch sont tout à fait suffisant pour s'insérer dans le flux de circulation et permet de dépasser sans souci, le tout dans un confort plus que correct grâce à des suspensions qui absorbent les moindres défauts de la route. 
Sur route de montagne c'est une autre affaire. Les suspensions un peu mollassonne profite au confort mais nuit à la stabilité dans les sinueuses. La tenue de route est parasitée par des mouvements de caisse pas très rassurants notamment lors de freinage appuyé. Le 1,4L D4D invite pourtant, lui, à accélérer la cadence mais se retrouve encore une fois brider par la gestion de la MM-T. Les routes sinueuses n'est donc pas le terrain de prédilection de cette nouvelle Yaris mais si l'on observe une allure modérée elle reste satisfaisante.
Image
Pour la fin
Toyota signe une troisième génération réussie de son best-seller européen en mettant en avant la qualité de sa fabrication française. Cette nouvelle Yaris rompt avec ses rondeurs d'antan pour nous offrir des lignes tendues proférant à celle-ci une allure dynamique loin de nous déplaire.
La Yaris 3 a tout pour réussir, une gamme de motorisation qui a fait ses preuves, un nombre d'équipement sans cesse en hausse et surtout la renommée du premier constructeur mondial.
Il ne manque plus qu'a cette Yaris l'arrivée de la motorisation HSD pour parfaire son petit monde.
Textes et photos : Polo974
Run974.org remercie notre cher commercial Ludovic Pamart alias Ludo59 ainsi que CMM automobile pour cette essai.
Gallerie photos ICI
Image
On a aimé: 
Le look
l'équipement
la motorisation D4D
le “Touch & Go”
On a moins aimé:
la transmission MM-T
le comportement en conduite dynamique
la qualité de certains plastiques
la rigidité des sièges
Image
Finitions et équipements

Equipement de série Style Sport Platinium
- Compteur analogique
- Volant réglable en hauteur
et profondeur
- Banquette rabattable 2/3, 1/3
- Bouclier couleur carrosserie
- Enjoliveur 14”
- Rétroviseurs électriques
- Vitres électriques
- Direction assistée électrique
- Climatisation manuelle
- Siège conducteur réglable
en hauteur
- Système audio CD 6 HP
avec prise USB, AUX et commandes au volant
- Equipement de série +
- Rétroviseurs et poignées de porte couleur carrosserie
- Feux anti-brouillard avant
- Jantes aluminium 15”
- Climatisation automatique bi-zone
- Barre de coffre chromée
- Volant et pommeau cuir
- Bluetooth avec commande au volant
- Ecran tactile multifonctions
- Grille de calandre chromée
- Poignées intérieures et cerclages
des aérateurs chromés
- Equipement Style +
- Toit panoramique
- Becquet de coffre
- Vitres arrières sur-teintées
- Traitement fumé des chromes extérieurs
- Volant sport
- Cerclage chromé
des anti-brouillard
- Equipement Style +
- Système d'ouverture
et démarrage sans clé
- Allumage automatique des feux
- Essuie-glace automatique
- Vitres arrières électrique
- Frein à main gainé de cuir
- Miroirs de courtoisie éclairés
- Caméra de recul
- Rétroviseur intérieur
électrochromatique
- Radio “Touch & Go” 8HP
- Accoudoir conducteur

Quelques exemples de tarif

Modèle Finition Cylindrée Puissance Nbre de portes Prix
VVT-I Cool 1.0L 68ch 3 portes 15890 euros
VVT-I Style 1.3L 99ch 5 portes 18890 euros
D4D Style 1.4L 90ch 3 portes 19590 euros
D4D Sport 1.4L 90ch 5 portes 21590 euros
D4D platinium 1.4L 90ch MMT 5 portes 22890 euros

 

Laisser un commentaire