Etape 2 : Domination sans partage des Citroen C4 WRC

Etape 2 : Domination sans partage des Citroen C4 WRC

Soumis par Anonyme le sam 20/01/2007 - 11:00
Après avoir réalisé six doublés sur les six spéciales parcourues, les Citroen C4 WRC de
Sébastien Loeb/Daniel Elena et Dani Sordo/Marc Martí occupent toujours les deux premières
places du classement général au terme de la deuxième étape du rallye Monte-Carlo.



 Avec un peu plus de 150 kilomètres chronométrés à parcourir, cette journée était la plus longue
de cette manche d’ouverture du championnat. Le programme était chargé avec notamment
quelques-unes des spéciales Ardéchoises qui ont fait la légende de cette épreuve.
 
Les équipages Citroen Sport ont à peine eu le temps de digérer l’étape nocturne de la veille que
déjà se dressait devant eux un gros morceau en guise de petit déjeuner : les 46 kilomètres de
Saint Pierreville-Antraigues, avec ses trois cols à franchir et sa longue descente éprouvante. Le
choix de pneumatiques en gommes dures, effectué sur les deux C4 WRC, ne convenait pas
parfaitement aux conditions de route. « La chaussée était probablement plus humide que ce à
quoi nous nous attendions » expliquait Guy Fréquelin. « Dani et Sébastien auraient été plus à
l’aise avec des pneus un peu plus tendres. Cependant, sans prendre trop de risques, ils ont
parfaitement réussi à gérer cette situation compliquée. » Effectivement, les C4 débutaient la
deuxième étape comme elles avaient entamé le rallye, par un doublé, emmené cette fois par
Dani. Ce n’était qu’un début.
 
Les deux épreuves chronométrées suivantes, ‘Burzet’ et ‘St Martial’, donnaient à nouveau
l’occasion aux pilotes du Double Chevron de se mettre en évidence. Seb l’emportait devant Dani
dans l’ES4 puis l’ordre s’inversait à son tour dans l’ES5. « Ce matin, j’ai piloté comme je le faisais
l’an passé avec la Xsara, sauf que je me suis amélioré et que la C4 WRC est une voiture encore
plus rapide » expliquait le jeune Champion du Monde Junior 2005. « Dans les conditions difficiles
de la première spéciale, je n’ai pas voulu forcer, au risque de faire une faute » complétait
Sébastien à son retour au parc d’assistance. « Les ES4 et 5 se sont ensuite bien déroulées
meme si j’ai concédé quelques secondes en calant sur la ligne de départ de cette dernière. »
 
Sous un soleil quasi printanier, la boucle matinale était reprise dans son intégralité l’après-midi,
devant un public enthousiaste, incroyablement nombreux. Le choix, effectué parmi les pneus
BFGoodrich composants le ‘package’ retenu par l’équipe Citroen Sport pour le Monte-Carlo, se
révélait parfaitement adapté aux conditions d’adhérence. Cela permettait aux C4 WRC de figurer
tout en haut du tableau de chronométrage affiché au point stop de la plus longue spéciale du
rallye. Avec ce meilleur temps, son 4e depuis le départ, Sébastien repoussait son premier
adversaire, Marcus Gronholm (3e), au-delà de la minute. « Malgré quelques rails de gravier,
c’était moins ‘piègeux’ que ce matin car la route était sèche. Nous avons pu attaquer, en nous
ménageant cependant une marge de sécurité » racontait le triple Champion du Monde.
 
« Marc et moi, avons disputé une spéciale sans souci » résumait à son tour Dani. « Je surveille
maintenant les temps des pilotes qui nous suivent pour consolider ma deuxième place,
importante pour l’équipe team Citroen Sport. »
 
Pour clore la journée en beauté, les deux C4 WRC alignaient deux doublés consécutifs de plus
dans les ES7 et 8. Les équipages Citroën Sport confortaient ainsi encore d’avantage leur position
sur les deux plus hautes marches du podium provisoire.
 
Les résultats et la démonstration effectuée depuis le départ du rallye par la C4 WRC qui, il faut le
rappeler, n’en est qu’à la deuxième journée de course de son existence, permet à Guy Fréquelin
de dresser un bilan plus que positif : « Je ne peux qu’être satisfait. Aujourd’hui, nous avons eu
confirmation des performances de la C4 WRC et de nos pilotes dans des conditions différentes et
sur un terrain présentant d’autres caractéristiques. Dani et Seb sont ravis du comportement de la
voiture. Nous restons malgré tout prudents, car la route est encore longue jusqu’à Monaco. Ce
Monte-Carlo, avec un grand ’M’ du point de vue de la ferveur populaire, est loin d’être terminé. »

Meilleurs temps en spéciales
Etape 1 : ES1 et ES2 : Sébastien Loeb (Citroen C4)
Etape 2 : ES3 : Dani Sordo (Citroen C4) – ES4 : S. Loeb – ES5 : D. Sordo – ES6 : S.
Loeb – ES7 : D. Sordo – ES8 : S. Loeb.
 
Meilleurs performers
S. Loeb 5 meilleurs temps - D. Sordo 3.
 
Leaders successifs
ES1 à 8 : S. Loeb.
 
Classement à l'issue de la deuxième étape
1. S. Loeb/D. Elena (Citroen C4)    1 h 57 min 41,1 s
2. D. Sordo/M. Martí (Citroen C4)    + 25,2 s
3. M. Gronholm/T. Rautiainen (Ford Focus)   + 1 min 15,7 s
4. C. Atkinson/G. McNeall (Subaru Impreza)  + 2 min 30,3 s
5. M. Hirvonen/J. Lehtinen (Ford Focus)   + 2 min 47,5 s
6. T Gardemeister/J. Honkanen (Mitsubishi Lancer) + 2 min 54,2 s
7. P. Solberg/P. Mills (Subaru Impreza)   + 3 min 05,6 s
8 J. Kopecky/F. Schovanek (Skoda Fabia)   + 3 min 45,5 s 
9. JM. Latvala/M. Anttila (Ford Focus)   + 4 min 12,1 s
10. JM. Cuoq/D. Marty (Peugeot 307)   + 4 min 31 s
 
 
Samedi 20 janvier
 
Troisième étape : 463,38 km dont 131,52 chronométrés (6 ES, 3 tracés différents et une
super-spéciale). Sortie du parc fermé et entrée du parc d'assistance à 6h00. Assistance E
(10 min) – ES9 : 'La Batie d'Andaure/Lalouvesc' (19,57 km) – ES10 : 'St Bonnet le Froid/St
Bonnet le Froid' (25,93 km) – ES11 : 'Lamastre/St Barthélémy-Grozon' (18,76 km) –
Regroupement à Valence (10h57/15 min) – Assistance F (11h12/30 min) – ES12 : 'La Batie
d'Andaure/Lalouvesc' – ES13 : 'St Bonnet le Froid/St Bonnet le Froid' – ES14 : 'Lamastre/St
Barthélémy-Grozon' – Assistance G (16h29/45 min) – Dernière voiture au parc fermé de
Monaco à 0h45.
Dimanche 21 janvier : ES15 : Super-spéciale circuit de Monaco (2,8 km).