Portugal, Seb reprend la tête

Portugal, Seb reprend la tête

Soumis par Anonyme le sam 31/03/2007 - 14:02
Avec leur C4 WRC, Sébastien Loeb et Daniel Elena occupent la première place à l'issue de l'étape une du 41e rallye du Portugal. Dani Sordo et Marc Martí ont, pour leur part, garé leur Citroën à la 5e place du parc fermé.

 
Débutée hier soir par la super-spéciale tracée dans l'Algarve Stadium, la première étape s'est poursuivie aujourd'hui avec au programme une boucle de trois spéciales à parcourir deux fois. L'inscription du Rally de Portugal au calendrier du Championnat du Monde n'est pas en soit une innovation puisqu'il y a figuré jusqu'en 2001. Ce qui est en revanche nouveau, c'est le choix de la région de l'Algarve pour accueillir ce retour en WRC.
 
Si les spéciales de 'Tavira', 'S. Bras de Alportel' ou 'Serra de Tavira' n'ont pas encore la renommée des ‘Fafe’ ou ‘Arganil’ d'antan, leur complexité pourrait rapidement les rendre aussi célèbres. Les deux équipages du Double Chevron avaient prévenu : « Le parcours n'est vraiment pas facile. Les sommets aveugles et les virages cachés ont rendu la prise de notes difficile » expliquait Sébastien Loeb. « Le risque est d'adopter un faux rythme lors du premier passage » complétait Daniel Elena. « Je suis déjà venu à deux reprises à Faro » notait Dani Sordo, qui ajoutait « pourtant, pendant les reconnaissances, j'ai trouvé que le revêtement des spéciales était différent de celui de l'an passé. Il est plus agressif pour les pneumatiques. » « Malgré la connaissance que nous pouvons avoir de cette manche » concluait Marc Marti, « nous l'abordons prudemment car elle est très compliquée. »      
 
La boucle matinale confirmait ces propos. « A plusieurs reprises » expliquait Seb lors de son retour au parc d'assistance de la mi-journée, « je me suis aperçu que mes notes étaient un peu optimistes. Ce fut même parfois très chaud. Les différences de surfaces ont rendu les choix de pneus délicats mais le compromis choisi nous a tout de même permis de signer le meilleur temps dans l'ES4 et de revenir à 2,6 s du leader. » Sur la seconde C4 WRC du team Citroën Total, Dani cherchait encore les bons réglages : « Mon pilotage réclame de la précision et je dois parvenir à trouver le set-up pour être totalement en confiance. »
 
Les ajustements techniques effectués par l'équipe Citroën Sport pendant l'assistance de 30 minutes, ainsi que le l'option pneumatiques BFGoodrich à gomme très dure permettaient à Seb et Daniel de signer deux nouveaux meilleurs temps (ES6 et ES7) et de s'emparer de la tête de la course avec 3,1 s d'avance sur le deuxième. « Mon objectif cet après-midi était de réussir à prendre cette première place pour partir derrière Marcus demain et bénéficier ainsi de ses temps intermédiaires. Après l'ES5, j'ai encore modifié mes réglages afin d'augmenter le grip. Ma C4 est alors devenue moins incisive mais j'avais, en contrepartie, une bien meilleure adhérence. Cela m'a aidé dans la dernière ES, très technique. J'y ai aussi réussi à creuser l'écart parce que j'étais parvenu à préserver mes pneus dans les spéciales précédentes. »
 
La situation était différente pour Dani. « Je ne parviens pas encore à bien négocier les parties lentes, nombreuses aujourd'hui » expliquait le jeune pilote Espagnol. « C'est un peu mieux qu'au Mexique, mais j'ai encore des progrès à accomplir. »
 
Le déroulement de la journée n'a pas surpris Guy Fréquelin qui avait pressenti que le Portugal, même en Algarve, serait fidèle à sa légende. « Les spéciales comportent de nombreux pièges et il fallait redouter la rudesse du terrain avec des pierres enchâssées. Après la première boucle, l'équipe a su réagir pour trouver des solutions apportant plus de grip. Je pense également que Sébastien a réussi à faire la différence grâce à la bonne gestion de ses pneumatiques. Dani est un peu en retrait mais il ne faut pas oublier qu'il a encore beaucoup de choses à apprendre. Les écarts sont encore réduits et demain, l'arrivée probable de la pluie pourrait bien tout changer. C'est presque une nouvelle épreuve qui nous attend, donc, restons prudents. »
 
{mospagebreak title= Le rallye en chiffres}
 

Meilleurs temps en spéciales
Etape 1 : ES1 : Marcus Grönholm (Ford Focus) – ES2 : Mikko Hirvonen (Ford Focus) – ES3
: M. Grönholm – ES4 : Sébastien Loeb (Citroën C4) – ES5 : M. Grönholm – ES6 et ES7 :
S. Loeb.
 
Meilleurs performers
S. Loeb, 3 meilleurs temps – M. Grönholm, 3 – M. Hirvonen, 1. 
 
Leaders successifs
ES1 à ES6 : M. Grönholm – ES7 : S. Loeb.
 
Classement à l'issue de la première étape
1. S. Loeb/D. Elena (Citroën C4)    1 h 25 min 39 s
2. M. Grönholm/T. Rautiainen (Ford Focus)   + 3,1 s
3. M. Hirvonen/J. Lehtinen (Ford Focus)   + 25,3 s
4. P. Solberg/P. Mills (Subaru Impreza)   + 32,8 s
5. D. Sordo/M. Martí (Citroën C4)    + 1 min 10,9 s
6. JM. Latvala/M. Antilla (Ford Focus)   + 1 min 42,2 s
7. M. Stohl/I. Minor (Citroën Xsara)   + 2 min 01 s
8. C. Atkinson/G. McNeall (Subaru Impreza)  + 2 min 12,2 s
9. D. Carlsson/D. Giraudet (Citroën Xsara)  + 2 min 19,4 s
10. H. Solberg/C. Menkerud (Ford Focus)   + 2 min 42,3 s 
  
Aujourd'hui, samedi 31 mars, deuxième étape : 412,78 km dont 152,92 chronométrés (6 ES).
Sortie du parc fermé, entrée au parc d'assistance D (8h30/10 min) – ES8 : 'Silves/Ourique 1'
(30,69 km) – ES9 : 'Ourique 1 ' (24,88 km) – ES10 : 'Almodovar 1' (20,89 km) –
Regroupement à l'Algarve Stadium (12h57/15 min) – Assistance E (13h12/30 min) – ES11 :
'Silves/Ourique 2' – ES12 : 'Ourique 2 ' – ES13 : 'Almodovar 2' – Assistance F (18h00/45
min) – Dernière voiture en parc fermé à 21h30.