Séb toujours 1er à l'issue de la seconde étape

Séb toujours 1er à l'issue de la seconde étape

Soumis par Anonyme le dim 11/03/2007 - 09:13
Alors qu'il reste une étape à courir demain, Sébastien Loeb et Daniel Elena occupent toujours la première place du rallye du Mexique avec leur Citroën C4 WRC. Dani Sordo et Marc Martí, sur la seconde C4 de l'équipe, terminent cette journée de samedi à la 3e place.

Avec 158,38 km de spéciale, la deuxième étape du Rally Mexico était la plus longue de cette quatrième manche de la saison. Une boucle de trois épreuves chronométrées était à parcourir deux fois avec, en guise de dessert, deux passages dans la super-spéciale de León. En plus des contraintes imposées par l'altitude et la faible densité de l'air, le programme du jour proposait quelques nuances importantes.
 
« Le parcours est plus technique aujourd'hui » déclarait Sébastien au petit déjeuner, juste avant de se lancer à l'assaut du premier groupe de spéciales. « Il devrait être moins difficile de faire la différence. » La démonstration était effectuée dès les 30,20 km d'Ibarrilla (ES9) où le triple Champion du Monde signait son troisième meilleur temps depuis le début du rallye. Il confirmait dans la suivante (ES10) en s'imposant de nouveau et contrôlait dans Derramadero (ES11) qui clôturait ce tour. « Tout c'est bien passé ce matin » expliquait Seb lors de son retour au service. « J'apprécie ce type de tracés où les nombreuses portions glissantes réclament du pilotage. J'ai pu rouler sur un très bon rythme, sans pour autant être en permanence à la limite puisque les écarts avec les concurrents qui nous suivaient se sont creusés. Une nouvelle fois, sur un type de route encore différent, j'ai pu profiter du bon comportement de la C4 WRC. »
 
Pour Dani, le bilan de cette matinée était plus nuancé. « Je pense avoir bien roulé dans les ES10 et 11. J'ai pu mesurer la différence par rapport à l'an dernier. Je sens que j'ai progressé surtout lorsque cela devient très glissant. En revanche, je regrette le temps perdu dans l'ES9 où la poussière des concurrents nous devançant sur la route nous a beaucoup gêné. Dans un endroit très étroit, il aurait été facile de commettre une faute alors j'ai préféré ralentir. Nous avons reculé d'une place au classement, passant de la 4e à la 5e position, mais rien n'est perdu. » Dani ne croyait pas si bien dire...
 
La deuxième partie de l'étape se composait de la même boucle que celle de la matinée. Une nouvelle fois, le Champion du Monde Junior 2005, ne parvenait pas à résoudre l'énigme proposée pas Ibarrilla (ES 9/12). En revanche, il se montrait remarquable par la suite, rivalisant avec des
adversaires bien plus aguerris que lui sur ce terrain. Une lutte acharnée opposait alors trois pilotes pour la dernière marche du podium. Chris Atkinson était le premier à baisser de rythme tandis que Dani s'emparait de la médaille de bronze l'espace de l'ES13. Malgré une nouvelle belle performance, il devait s'incliner pour trois dixièmes à l'issue de l'ES14. Il profitait des deux super- spéciales pour reprendre son bien. « Cette 3e place me ravit » s'exclamait Dani. « Nous n'avons pas fait de fautes et la voiture a très bien fonctionné. Ce n'est pourtant pas encore terminé puisqu'il reste quatre spéciales où il faudra défendre notre position. »
 
En tête de la course depuis l'ES6 d'hier, Sébastien et Daniel ont quant à eux bien géré leur fin de journée. Calquant leur rythme sur le deuxième, Marcus Grönholm, ils signaient deux meilleurs temps supplémentaires ce qui leur permet de compter ce soir plus d'une minute d'avance. « L'écart creusé aujourd'hui nous permet d'aborder la journée de demain avec une bonne avance. Il faudra juste veiller à ne pas commettre de faute.»
 
La réserve qui se lisait vendredi en fin de journée sur le visage de Guy Fréquelin avait ce soir presque totalement disparu. « Il est vrai que le déroulement de cette étape a été riche en satisfaction » expliquait le patron de Citroën Sport. « La Citroën C4 WRC s'est montrée performante et fiable sur un terrain différent. Nos choix de pneus BFGoodrich ont été bons, Sébastien a augmenté son avance en tête et Dani a réalisé une très belle journée. Je reste tout de même prudent car demain sur les 62 km de spéciales, beaucoup de choses peuvent encore survenir.»
 
{mospagebreak title=Le Rallye en chiffres} 
 

Meilleurs temps en spéciales
Etape 1 : ES1, 2 et 3 : Petter Solberg (Subaru Impreza) – ES4 : Sébastien Loeb (Citroën
C4) – ES5 : Manfred Stohl (Citroën Xsara) – ES6 : S. Loeb – ES7 : Marcus Grönholm
(Ford Focus) – ES8 : Chris Atkinson (Subaru Impreza).
Etape 2 : ES9, 10 : S. Loeb – ES11 : M. Grönholm – ES12 : S. Loeb – ES13 : M. Grönholm
– ES14 : S. Loeb – ES15 : Dani Sordo (Citroën C4) et M. Stohl – ES16 : Matthew Wilson
(Ford Focus).
 
Meilleurs performers
S. Loeb 6 meilleurs temps – M. Grönholm 3 – P. Solberg 3 – M. Stohl 2 (1ex) – C.
Atkinson 1 – D. Sordo 1ex – M. Wilson 1.
 
Leaders successifs
ES1 à ES5 : P. Solberg – ES6 à ES16 : S. Loeb.
 
Classement à l'issue de la deuxième étape
1. S. Loeb/D. Elena (Citroën C4)    3 h 08 min 27 s
2. M. Grönholm/T. Rautiainen (Ford Focus)  + 1 min 00,8 s
3. D. Sordo/M. Martí (Citroën C4)   + 1 min 35,3 s
4. M. Hirvonen/J. Lehtinen (Ford Focus)  + 1 min 38,1 s
5. C. Atkinson/G. McNeall (Subaru Impreza) + 1 min 47,8 s   
6. M. Stohl/I. Minor (Citroën Xsara)  + 2 min 41,8 s
7. JM. Latvala/M. Antilla (Ford Focus)  + 3 min 50,4 s
8. M. Wilson/M. Orr (Ford Focus)    + 10 min 21,5 s
9. H. Solberg/C. Menkerud (Ford Focus)  + 13 min 00 s
10. M. Higgins/S. Martin (Subaru Impreza)  + 16 min 42 s
 
Aujourd'hui, dimanche 11 mars - Troisième étape : 147,25 km dont 62,06 chronométrés (4
ES). Sortie du parc fermé et entrée au parc pour l'assistance F (10 min) à 7h45 – ES17 :
'León' (16,29 km) – ES18 : 'Guanajuatito' (23,34 km) – ES19 : 'Comanjilla' (18,01 km) – ES20
: 'Super-Spéciale 5' (4,42 km) – Assistance G (12h01/20 min) – Podium final partir de 13h00.