Suzuki SX-4

Suzuki SX-4

Soumis par Anonyme le lun 08/01/2007 - 21:02

Comme les Cross Polo ou autre C3 X-TR, la Suzuki Sx-4 arbore un look tendance bien dans son temps. Et dans ce cas, le ramage vaut le plumage puisque le SX-4 est équipé de 4 roues motrices et d'un moteur turbo-diesel performant, le tout dans un gabarit de citadine. Que demander de plus ? 

 

Concrètement, le Suzuki SX-4 est le fruit d’une collaboration italo/japonaise. Le constructeur nippon a choisi le groupe Fiat pour participer au développement de ce Cross-Over. D’ailleurs le SX-4 existe aussi en métropole sous le nom de Fiat Seidici. De prime abord, la participation semble s’être négocié au niveau de la motorisation diesel puisque notre modèle d’essai est mû par le bien connu 1.9 JTD de 120 Ch.

Esthétiquement, la SX-4 est tout de même plus grande qu’elle n’y paraît. Sa hauteur et sa largeur contribuent à équilibrer les volumes et la rendent visuellement moins encombrante. On lui donnerait le segment B sans confession, mais avec sa longueur de 4,14 m, le crossover japonais pousse plus loin le concept de la citadine devenue grande. Bon cela à tout même des avantages néanmoins en ce qui concerne l’habitabilité et le coffre. Malgré ses lignes féminines et dynamiques, la Sx-4 est aussi robuste. Ses larges baguettes latérales et ses protections de boucliers, de bas de caisse ou encore de passages de roues sont là pour prouver que cette voiture peut tout subir, du hors piste aux agressions de la ville.

 

Tout pour durer 

A l’intérieur, le SX-4 ne renie pas ses origines japonaises. Le tableau de bord s’inspire joliment de celui de la Swift et arbore également une qualité de plastiques certainement irréprochable mais aussi un toucher des plus froids. Durs et granuleux, il auraient mérités un traitement plus soigné. En ce qui concerne l’espace à vivre rien à redire, grâce à sa cabine très avancée, la Sx-4 peut accueillir sans mal 5 adultes, sans qu’elles aient le sentiment d’être tassé comme des lapins en cage. L’espace dévolu aux jambes et aux coudes et la bonne hauteur d’assises permettent de voyager sereinement.

En revanche, du fait de sa hauteur sur pattes, les ingénieurs japonais ont choisi des amortisseurs fermement taré afin de laisser au SX-4 ce qu’il faut de dynamisme et de contenance de mouvements de caisse. Cela se ressent au niveau du confort notamment sur les routes mal entretenues.

Puisque l’on parle de confort, parlons du niveau sonore plutôt bien maîtrisé à régime constant, mais moins discret le matin à froid ou en charge.

Au volant, le conducteur profite d’une position de conduite surélevée pour mieux discerner les contours de l’auto. Les sièges maintiennent correctement dans la circulation urbaine, mais mériterait un meilleur soutien des jambes en conduite active.

  

Moteur italien 

Sous le capot c’est donc un moteur italien qui officie. Le dix neuf cent est vigoureux, offre des accélérations franches permettant d’apprécier notamment la boîte de vitesses aux 6 rapports bien étagés mais parfois accrocheurs. Sur 4 voies, les reprises sont bien entendues meilleures en 5ème , mais la 6 est réellement utilisable au quotidien pour abaisser sensiblement le niveau sonore et la consommation sans pour autant grever l’agrément.

Mais la vraie merveille de ce Sx-4 se trouve sous la voiture. Equipée d’office d’une transmission intégrale, la Sx4 offre un comportement routier très sécurisant. Grâce à un interrupteur logé entre les sièges avant, le conducteur peut choisir 3 modes de transmission : traction, 4 roues motrices automatiques ou 4 roues motrices en permanence. En configuration routière il vaut mieux garder l’interrupteur sur le mode automatique puisqu’il gère lui même les pertes d’adhérence du train avant pour enclencher le train arrière. Le mode permanent lui n’est accessible qu’à des vitesses inférieures à 60 km/h pour faciliter le passage d’endroits délicats. Passé cette vitesse, le mode automatique revient.

Les joies des 4 roues motrices 

Sur asphalte le Sx-4 affiche une neutralité bien venue, le sous-virage est retardé tandis que l’arrière apporte ce qu’il faut de mobilité pour enjouer la conduite. Il en ressort une auto qui se conduit sans lourdeur.

Sur terre, la voiture profite encore plus de ses 4 roues motrices. Les roues arrière s’enclenchent dans un délai relativement court et ne mettent pas trop en péril le train avant par des pertes de motricité malvenues. Les suspensions absorbent toutes les inégalités sans broncher.

Niveau budget, le Sx-4 n’est clairement pas donné. Il s’affiche dans notre version d’essai à 28 700 €. Pour ce prix, vous disposez du minimum nécessaire à savoir la climatisation pour le confort, l’ABS et l’ESP et les 4 roues motrices pour la sécurité. Il existe néanmoins des versions 2 roues motrices essence ou diesel à des tarifs plus sympathiques. A partir de 22 200 €.

 Au final, la Sx-4 apporte un beau compromis dans le segment, elle a de bonnes aptitudes routières et hors piste, une taille appréciable en ville, une bonne habitabilité et un look des plus avenants. Une bonne synthèse vendue à prix d’or.
 
 
                       CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
 Nombre de cylindres  4
 Soupapes/cylindre 2
 Alimentation injection directe rampe commune
 Cylindrée 1 910 cm3
 Alésage x course 82 x 90,4 mm
 Puissance Maxi 120 ch à 3 500 tr/mn
 Couple Maxi
 280 Nm/ à 2 000 tr/mn
 Boite de Vitesses
 Manuelle 6 vitesses
 Direction Assistée hydraulique
 Suspensions Avant
 Indépendantes, type Mc Pherson
 Suspensions Arrière
 Essieu de torsion, ressorts hélicoidaux
 Freins Avant Disques Ventilés
 Freins Arrière
 Tambours
 Pneus 205/60/16
 Poids     1 325 Kg
 L/l/h 4140/1755/1620
 Empattement   2 500 mm
 Vitesse Maxi
   170 km/h
 0 à 100 km/h
    11,5 sec
 1000 m DA
       NC
 Consommation moyenne
 6,6 l/100 km
 Emissions de C02
174 g/km
 
 
 
    Tarifs au mois de Novembre  2006
 GLX 1.6 VVT 2WD
 22 200 €
  07 cv  
 GLX 1.6 VVT 4WD
 25 900 €
  07 cv
 GLX 1.9 DDIS 2WD
 25 300 €   07 cv
 GLX 1.9 DDIS 4WD
 28 700 €
  07 cv