WRC Mexique

WRC Mexique

Soumis par Anonyme le lun 12/03/2007 - 08:22
Au terme de la troisième et dernière étape du rallye, toute l'équipe du Double Chevron a pu chanter la Marseillaise avec la victoire de la C4 WRC du duo Sébastien Loeb/Daniel Elena. Dani Sordo et Marc Martí, sur la seconde Citroën, terminent à une belle 4e place. 
Avec une avance supérieure à la minute sur le deuxième, Sébastien n'avait aucune raison de prendre des risques lors des 62,06 km de spéciales qui étaient encore au programme aujourd'hui. Sur des portions parcourues parfois pour la troisième fois et qui mettaient les pneumatiques BFGoodrich équipant les C4 à rude épreuve, Seb et Daniel ont parfaitement contrôlé la course. Ils remportent une victoire très importante dans l'optique du championnat. Classés sur la troisième marche du podium ce matin, Dani et Marc ne sont pas parvenus à conserver leur bien, finissant finalement quatrièmes.  
 
Lors du traditionnel briefing organisé avant la course au sein de l'assistance Citroën Sport, Guy Fréquelin avait clairement fixé les enjeux et tracé la voie à suivre. « Après notre récente déconvenue en Norvège, il faut que l'on réalise un bon résultat » expliquait-il à ses troupes.  « Ce ne sera pas facile. Le rallye du Mexique est la première course de notre C4 WRC sur la terre et cette épreuve est compliquée à négocier. La chaleur, la rugosité du terrain et de nombreux pièges nous attendent. L'altitude et la faible densité de l'air entraînent aussi un moins bon refroidissement du moteur et des freins... Autant dire que les difficultés sont nombreuses à l'amorce de cette manche. »   

Après une entame de course passée à prendre ses marques et à subir une chaussée encore encombrée de graviers, Sébastien s'emparait de la première place à l'issue de l'ES5. Il affirmait sa position en signant notamment quatre meilleurs temps au cours du deuxième jour. « J'avais hâte de voir le potentiel de la C4 WRC sur la terre » analysait Seb après l'arrivée. « Ce que j'avais ressenti sur la neige était prometteur et je n'ai pas été déçu ici. La C4 WRC est à la fois rapide et efficace. Je suis très à l'aise à son volant. Elle est stable, moins survireuse et son potentiel se révèle excellent dans toutes les situations. Cela permet d'être optimiste pour la suite même si on sait, comme on l'a vu ici, que ce ne sera pas facile. Avec Daniel, nous remportons notre 30e victoire mondiale. Cela me fait bien sûr plaisir mais je retiens surtout les très bonnes performances signées et les perspectives qu'elles  ouvrent. »
 
« Après les courses sur neige » expliquait Dani Sordo avant le départ « j'entame le Mexique avec une forte pression sur les épaules. Un bon temps dans la première spéciale et tout rentrera dans l'ordre. » Il faisait même mieux puisqu'il réalisait la meilleur performance du shakedown. La suite de sa prestation était à la hauteur des espérances que Citroën Sport a placées en lui. « Même si j'ai encore des progrès à accomplir, j'ai senti que j'avais progressé sur la terre. Les écarts se sont resserrés et j'arrive, par moments, à me mesurer aux meilleurs. J'aurais préféré terminer 3e mais les écarts se sont vite creusés ce matin notamment à cause de la poussière (ES17). J'ai préféré assurer ma position. Je suis de plus en plus à l'aise dans la C4 et je quitte le Mexique rassuré sur mes capacités. »
 
Avec Seb sur la plus haute marche du podium et Dani à quelques encablures de la 3e place, Guy Fréquelin pouvait tirer un bilan positif de ce rallye du Mexique. « Je suis satisfait de cette deuxième victoire de la C4 cette saison. Il fallait inverser la tendance. S'imposer sur la terre lors de la première course de la voiture démontre la qualité du travail fourni par toute l'équipe Citroën Sport. J'espérais des performances et j'ai été agréablement surpris. Les rallyes sur neige nous ont permis de faire progresser la voiture comme l'ont montré les sept meilleurs temps réalisés. Je retiens aussi la très belle course de Dani. Il m'a rassuré sur son potentiel et sa capacité à rouler très vite sans commettre de fautes. »
{mospagebreak title= Le Rallye en chiffres} 
 
Meilleurs temps en spéciales
Etape 1 : ES1, 2 et 3 : Petter Solberg (Subaru Impreza) – ES4 : Sébastien Loeb (Citroën
C4) – ES5 : Manfred Stohl (Citroën Xsara) – ES6 : S. Loeb – ES7 : Marcus Grönholm
(Ford Focus) – ES8 : Chris Atkinson (Subaru Impreza).
Etape 2 : ES9, 10 : S. Loeb – ES11 : M. Grönholm – ES12 : S. Loeb – ES13 : M. Grönholm
– ES14 : S. Loeb – ES15 : Dani Sordo (Citroën C4) et M. Stohl – ES16 : Matthew Wilson
(Ford Focus).
Etape 3 : ES17 : Mikko Hirvonen (Ford Focus) – ES18 : M. Grönholm – ES19 : M. Hirvonen
– ES20 : M. Grönholm.
 
Meilleurs performers
S. Loeb 6 meilleurs temps – M. Grönholm 5 – P. Solberg 3 – M. Hirvonen 2 – M. Stohl 2
(1ex) – C. Atkinson 1 – D. Sordo 1ex – M. Wilson 1.
 
Leaders successifs
ES1 à ES5 : P. Solberg – ES6 à ES20 : S. Loeb.
 
Classement général final à l'issue du 4e Rally Mexico*
1. S. Loeb/D. Elena (Citroën C4)    3 h 48 min 13,3 s
2. M. Grönholm/T. Rautiainen (Ford Focus)  + 55,8 s
3. M. Hirvonen/J. Lehtinen (Ford Focus)  + 1 min 27,7 s
4. D. Sordo/M. Martí (Citroën C4)   + 1 min 43,7 s
5. C. Atkinson/G. McNeall (Subaru Impreza) + 2 min 24,1 s   
6. M. Stohl/I. Minor (Citroën Xsara)  + 3 min 45,5 s
7. JM. Latvala/M. Antilla (Ford Focus)  + 4 min 10,8 s
8. M. Wilson/M. Orr (Ford Focus)    + 12 min 22,6 s
9. H. Solberg/C. Menkerud (Ford Focus)  + 14 min 15,7 s
10. M. Higgins/S. Martin (Subaru Impreza)  + 20 min 31,2 s
 
Championnat du Monde FIA "Constructeurs" (manche 4/16)*
1. Ford, 58 points – 2. Citroën, 43 pts – 3. Stobart, 19 pts – 4. Subaru, 19 pts – 5. OMV
Kronos Citroën, 17 pts.
 
Championnat du Monde FIA "Pilotes" (manche 4/16) *
1. M. Grönholm, 32 points – 2. S. Loeb, 28 pts – 3. M. Hirvonen, 26 pts – 4. D. Sordo, 13
pts – 5. H. Solberg, 11 pts – 6. C. Atkinson, 10 pts – 7. P. Solberg, 8 pts – 8. D. Carlsson, 6
pts – 9. JM. Latvala, 6 pts – 10. T. Gardemeister, 5 pts – 11. M. Stohl, 5 pts – 12. G. Galli,
3 pts – 13. J. Kopecky, 2 pts – 14. M. Wilson, 1 pt.
 
* Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA.