6° RNB (Ronde Nationale de Bourbon)

6° RNB (Ronde Nationale de Bourbon)

Soumis par glacier le jeu 14/11/2013 - 15:11

Le Rallye : 

La 6° RNB (Ronde Nationale de Bourbon) compte pour le Championnat de la Réunion des Rallyes les coupes organisées par le CorsaR ainsi que pour le challenge DNOI. Cette cinquième et avant dernière manche de la saison affiche un total de 392km dont 126km800 face à la montre (32,35%). Découpées en 14 épreuves de vitesse (8 terrains différents), la 6°RNB comporte 3 étapes. 
Etape1 Vendredi 15 Novembre 2013 

4ES, 2 terrains 50km300 chrono (39,67% du total chrono) 

Etape 2 Samedi 16 Novembre 2013 

5ES, 3 terrains, 31km750 chrono (25,04% du total chrono) 

Etape3 Dimanche 17 Novembre 2013 

5ES, 3 terrains, 44km750 chrono (35,29% du total chrono) 

Cette 6° RNB comporte 5 épreuves disputées en nocturne (ES1,2,3,4,9) représentant 44,99% du kilométrage chronométré. 
Les engagés : 
77 équipages ont fait acte d’engagement. 

Une fois de plus, Peugeot se hisse en haut du podium des marques représentées avec 40 unités (51,95%) devant Citroën qui compte 24 voitures engagées (31,17%). Deux marques se partagent la dernière marche du podium avec Renault et Mitsubishi qui présentent 4 voitures au départ chacune (5,19%). Honda se distingue avec deux voitures (2,60%) alors que MG, Lancia et Subaru ne présentent chacune qu’un seul bolide. Peugeot est présent dans 10 classes de cylindrée dont l'ensemble des engagés dans les classes A8W, A7S, A7K, et 7, Citroën est le seul pourvoyeur de bolides en N2. 

Une fois de plus le groupe F2000 est le mieux représenté avec 39 unités dépassant même la majorité des engagés avec 50,65% des bolides. Le groupe N est le dauphin avec 24 unités (31,17% du total des engagés). Le podium est complété par le groupe A qui présente 12 voitures (15,58%) mais attention à la poussée du groupe R qui compte sur cette épreuve 10 engagés (12,99%) et qui poursuit sa montée en puissance. 

Dans le groupe F2000, la classe 13 est la plus représentée avec 14 voitures (35,9% du groupe) dont deux engagés en Promo devant la classe 14 qui présente 10 bolides (25,64% du groupe et un engagé en promo) et la plus petite des classes du F2000 (7 engagés en classe 11 soit 17,95% du groupe dont deux engagés en promo) 
Dans le groupe N, c’est sans trop de surprise que la classe 2 est la mieux représentée avec 9 engagés (37,5% du groupe) dont le tiers en promo devant la classe 1 qui présente la particularité de compter l’intégralité de ses engagés en promo (6 unités soit 25% du groupe). Le podium est complété par la classe 4 qui présente 5 voitures en 4 roues motrices turbo (20,83% du groupe). C’est la classe 3 qui ferme la marche avec 4 voitures engagés soit 16,67% du groupe N. 

Le groupe A est traditionnellement le plus disparate avec pas moins de 7 classes de cylindrée pour douze engagés. Les batailles et duels y seront donc très peu fréquents. La classe 6 est la plus représentée avec 4 unités, soit le tiers du groupe. La classe 7 compte 3 engagés (le quart du groupe) alors que les classes 8W, 8, 7S, 7K et 6K ne présentent chacune qu’un seul bolide. 

Enfin, le groupe R compte 10 bolides pour uniquement deux classes de cylindrée. La classe R3 est la plus nombreuse (6 unités 60% du groupe) avec la particularité de compter deux voitures de chaque marque française (2 Peugeot, 2 Citroën et 2 Renault) et que la classe R2 compte 4 engagés (40%) avec deux voitures chacun pour Peugeot et Citroën. 

Cocorico, soyons chauvins, le podium du groupe R n’échappera donc pas à un constructeur français, quoi qu’il arrive.